YouTube est en train de tester des miniatures animées

YouTube aime bien faire de nouvelles expériences de temps en temps et la firme a précisément mis en place des miniatures animées sur la version desktop de la plateforme afin de nous permettre de prévisualiser les vidéos sans avoir besoin de les lancer.

Cette fonction a commencé à être déployée hier soir et elle est à présent active sur la plupart des comptes, sans aucune restriction géographique. YouTube a en effet choisi d’en faire profiter le plus grand monde.

YouTube est en train de tester des miniatures animées

Cela vaut bien évidemment pour le continent européen et pour l’hexagone.

YouTube a mis en place des miniatures animées

La fonction est relativement basique. Pour lancer la prévisualisation d’une vidéo, l’utilisateur doit tout simplement placer le curseur de sa souris sur sa miniature et attendre calmement le lancement de la séquence.

YouTube lancera en effet une animation de trois ou quatre secondes réalisée à partir d’un extrait de la vidéo, en prenant soin de supprimer la piste audio afin de ne pas lui casser les oreilles.

La séquence générée dépendra essentiellement de la longueur de la vidéo. Google a visiblement pris soin d’éviter les premières secondes des séquences pour éviter de tomber sur les génériques des chaînes. Le résultat n’est pas inintéressant et ces miniatures animées peuvent réellement nous permettre de déterminer si la vidéo correspond réellement à nos attentes.

C’est une bonne chose, d’autant que le phénomène des fake news ne se limite pas aux médias et aux sites d’actualités.

Une manière de lutter contre les fake videos

Les vidéos hébergées en ligne sont elles aussi touchées par le phénomène. Certaines chaînes optent ainsi pour des titres et des miniatures provocantes afin d’attirer les visiteurs. Le nouveau système mis en place par YouTube permettra donc à l’internaute de vérifier que le contenu correspond bien aux promesses des chaînes.

Il faut d’ailleurs rappeler que le service a été très attaqué par les annonceurs dernièrement et plusieurs d’entre eux ont même décidé de boycotter la plateforme après avoir réalisé que leurs annonces étaient diffusées sur des chaînes diffusant des contenus intégristes ou choquants.

Suite à cette opération, YouTube a pris plusieurs mesures pour rassurer ces annonceurs, des mesures qui ont notamment eu des répercussions sur la régie publicitaire de l’entreprise. Dans ce contexte, on comprend évidemment ce qui l’a poussé à mettre en place ces drôles de miniatures.

Ceci étant, Google aurait pu pousser le concept encore plus loin en optant pour un système équivalent à ce que proposent certains sites pour adultes, avec un système de prévisualisation continu. Un extrait de quelques secondes ne suffit effectivement pas toujours à se faire un avis.