YouTube : elle tue son copain durant une expérience idiote

YouTube abrite des centaines de milliers de chaînes différentes et il est évidemment très difficile de sortir du lot. Certains internautes sont donc prêts à tout pour se faire connaître et gagner en visibilité. Même à prendre des risques inconsidérés en se lançant des défis totalement stupides.

Monalisa Perez a dix-neuf ans et elle est originaire de Halstad, une petite ville perdue au beau milieu du Minnesota. Elle comptait en effet moins de six cents habitants lors du dernier recensement en 2010.

YouTube : elle tue son copain durant une expérience idiote

Elle partageait la vie de Pedro Ruiz III, un homme de vingt-deux ans, et ils filaient le parfait amour.

Le couple était un habitué des pranks

Comme beaucoup d’autres personnes à travers le monde, le couple était très présent sur les réseaux sociaux et il avait même lancé une chaîne YouTube pour partager leurs pranks et donc leurs blagues potaches.

De temps en temps, il leur arrivait également de se lancer des défis un peu fous pour tenter de repousser leurs limites.

En début de semaine, le couple s’est mis en tête de déterminer s’il était possible d’arrêter une balle avec un livre. L’idée venait de Pedro Ruiz III et c’est donc lui a endossé le rôle du cobaye. Il s’est donc placé en face de Monalisa en serrant fermement un livre contre son torse et cette dernière a ensuite ouvert le feu dans sa direction avec un Desert Eagle, à une trentaine de centimètres de distance.

Le Desert Eagle n’est pas une arme de poings comme les autres. Il se range dans la catégorie des semi-automatique et il a été développé au début des années 80 par Magnum Research. Extrêmement puissant, il est très apprécié par les tireurs sportifs et il a également une solide réputation chez les gamers grâce à des titres comme Counter-Strike.

Il a tenté d’arrêter une balle de Desert Eagle avec un livre

Monalisa a donc fait feu et la balle a bien évidemment transpercé le livre tenu par Pedro Ruiz III, pour venir ensuite se loger dans sa poitrine. L’homme est mort sur le coup. Les secours n’ont pas pu le sauver. Leur fille de trois ans se trouvait également dans la pièce au moment des faits.

La femme a été immédiatement placée en détention. Elle a raconté aux enquêteurs que l’idée ne venait pas d’elle, mais de la victime. Une histoire confirmée par un message publié sur Twitter par ses soins quelques heures avant le drame.

Enceinte de son deuxième enfant, Monalisa a été libérée sous caution mercredi dernier et elle est poursuivie pour homicide involontaire. Elle risque une peine maximale de dix ans de prison.