YouTube démonétise des vidéos anti-vaccination

YouTube démonétise des vidéos anti-vaccination

Imaginez être un publicitaire travaillant pour une grande marque liée à la santé et choisissant YouTube pour mettre en avant ses produits ou ses services. Imaginez maintenant que votre campagne soit diffusée juste avant une vidéo ayant un avis négatif très tranché sur la méthode de la vaccination. Vous n’aimeriez pas être associé à cette position, loin de toute neutralité, n’est-ce pas ?

Alphabet a également mené quelques réflexions sur le sujet, qui ont finalement amené la firme à démonétiser purement et simplement les créateurs les plus virulents. Ce n’est pas la première fois que cette question se pose auprès des géants du web : Facebook est aussi passé par là il y a quelque temps.

YouTube agit contre les anti-vaccins

Comment la réaction du service dirigé par Susan Wojcicki se présente-t-elle ? C’est simple : non seulement les publicités ne sont plus diffusées sur les chaînes en question (parmi lesquelles VAXXED TV, LarryCook333 ou encore iHealthTube), mais des informations pour éveiller les consciences sont également diffusées à côté des vidéos.

Un lien vers la page Wikipédia traitant de la controverse sur la vaccination peut aussi être affiché, aux côtés de données précises concernant des épidémies de rougeole, de rubéole et d’oreillons qui ont fait la une à cause de leur dangerosité. De quoi rassurer les plus sceptiques, et répondre à la problématique rencontrée par les annonceurs, tout en suivant l’exemple de Pinterest.

Comment s’informer ?

Selon un porte-parole de YouTube, ce sont les directives définies par le site qui régissent la politique de monétisation. Et son algorithme étant régulièrement épinglé par la critique pour ses défauts, le voici donc qui se met à jour en conséquence.

Il existe des sites spécialisés pour en savoir plus sur la vaccination, tels que celui édité par l’Organisation mondiale de la Santé. Naviguer sur Internet n’est pas sans risque, et il est important de bien croiser ses sources lorsque l’on cherche à en savoir davantage sur un domaine aussi vaste.

Source