YouTube annonce définitivement interdire les vidéos racistes et discriminatoires


Suite au débat qui l'a opposée, sur Twitter, à un journaliste victime de cyber-harcèlement, la première plateforme vidéo mondiale a annoncé, mercredi, l'entrée en vigueur de nouvelles règles visant à supprimer et interdire toute vidéo contenant des éléments haineux et racistes.

En 2018, YouTube a procédé à plus de 30 mises à jour de sa politique de contenus. Si la plateforme était déjà passée à la vitesse supérieure quant aux contenus haineux et suprémacistes, dès 2017, en empêchant de commenter et de partager les vidéos racistes et discriminatoires, il était encore reproché à YouTube de ne pas en faire assez, notamment au niveau de la suppression pure et simple des contenus évoqués. Dans ses nouvelles règles, la service vidéo de Google franchit une nouvelle marche sur l'escalier de la modération.

YouTube prend enfin les choses en main

Mercredi 5 juin, YouTube affirme ainsi officiellement sur son blog interdire, désormais, « toutes les vidéos alléguant qu'un groupe est supérieur à un autre dans le but de justifier la discrimination, la ségrégation ou l'exclusion fondée sur des qualités telles que l'âge, le sexe, la race, la religion, l'orientation sexuelle ou le statut d'ancien combattant .

La plateforme inclut dans ce cercle répressif les vidéos qui promeuvent ou font l'apologie du nazisme, les vidéos discriminatoires, mais aussi les contenus suprématistes. En outre, le site écartera tout contenu négationniste, comme ceux qui affirment que des événements avérés, tels que la tuerie de Sandy Hook ou l'holocauste, n'ont jamais eu lieu.

Encore plusieurs mois avant une application totale de la nouvelle réglementation

En revanche, les contenus reprenant certaines théories du complot, comme ceux autour des tragiques attentats du 11 septembre 2001, seront encore tolérés par YouTube, qui les juge « à la limite  de sa politique. Cependant, ces mêmes contenus ne seront plus autant mis en avant, indique la plateforme. On imagine ainsi qu'ils disparaîtront des recommandations.

Si la nouvelle réglementation de YouTube est effective depuis ce 5 juin, le service vidéo indique qu'il faudra plusieurs mois avant que les systèmes soient pleinement opérationnels.La couverture se fera donc progressivement.

Source : YouTube