Mise à jour Windows

Windows 11, Microsoft ajoute la prise en charge du ReFS, de quoi s’agit-il ?

Par Philippe Ternision , le 26 janvier 2023 , mis à jour le 26 janvier 2023 — Windows 11 - 4 minutes de lecture
Windows 10 ou 11 est-il meilleur ?
5/5 - (2 vote)

Microsoft a ajouté la prise en charge de ReFS à Windows 11. Ce n’est pas un concept nouveau. 2012 a vu l’introduction de ReFS avec Windows Server. Resilient File System est abrégé en ReFS.

Il s’agit d’un système de fichiers propriétaire créé par Microsoft. Il existe depuis une dizaine d’années. Selon Microsoft, ses objectifs sont de “maximiser la disponibilité des données, d’assurer une transition efficace vers de grands ensembles de données à travers de nombreuses charges de travail, et de garantir l’intégrité des données avec une résistance à la corruption.”

Cette avancée élimine également certaines caractéristiques du système de fichiers NTFS afin d’atteindre cet objectif. Il existe plusieurs différences significatives entre les deux systèmes de fichiers.

Le ReFS, ça sert à quoi ?

Par exemple, le ReFS peut gérer des tailles de fichiers et de volumes allant jusqu’à 35 pétaoctets, mais le NTFS est limité à 256 téraoctets. 1024 téraoctets sont égaux à un pétaoctet. Grâce à des fonctionnalités uniques telles que le clonage de blocs, le VDL épars, la parité accélérée par miroir ou encore les instantanés au niveau des fichiers, ReFS se distingue des autres systèmes de fichiers.

L’outil de clonage de bloc permet de transformer les opérations de copie de fichiers physiques en opération logiques. Cette avancée se traduit par des temps de traitement plus rapides et une diminution des besoins en ressources système, notamment du côté E/S (entrée/sortie).

Dans le même ordre d’idées, Sparse VDL raccourcit le temps nécessaire à la création de disques fixes virtuels. Alors que les instantanés de niveau de fichier permettent de créer un nouveau fichier avec les données et les attributs d’un fichier source, la parité accélérée en miroir permet de garantir des performances élevées et une efficacité de stockage.

Selon Wikipédia, le ReFS ne gère pas les flux nommés, les ID d’objets, les noms de fichiers 8.3, la compression NTFS, le système de fichiers cryptés (EFS), les fichiers transactionnels NTFS, les liens physiques, les attributs étendus ou les quotas de disques.

Enfin, Windows ne peut pas être démarré à partir d’un volume ReFS.

Parmi des exemples de cas d’usage, on peut citer les serveurs virtuels (VM) qui sont sous le format .VHDX , en effet si votre volume de stockage est au format REFS vous remarquerez une nette hausse des performances. Notamment lors de la création d’une VM ou lors d’une opération de sauvegarde. Des outils comme Veeam recommandent également ce format REFS pour sauvegarder rapidement vos données.

volume au format REFS
Un volume formatté en REFS.

Windows 11 et le ReFS.

Malgré le fait que certains détails sont inconnus, cet ajout de ReFS a été fait secrètement. La découverte a été faite à travers une version de Windows 11 Pro. Cependant, il est probable que seules quelques éditions rendront le ReFS viable. Nous pouvons donner comme exemple les éditions Enterprise, Education et Workstation.

Il convient de noter qu’il n’existe pas d’outil permettant de convertir une unité formatée en NTFS en ReFS.

Cela implique que le ReFS doit être sélectionné lors de la configuration initiale du disque.

Concernant le REFS j’ai eu quelques retours d’expériences plutôt négatifs, certes c’est plus rapide et c’est sensé éviter la corruption des données, mais en l’état, si votre disque dur plante vous ne pouvez pas faire une réparation de disque, la fameuse commande CHKDSK ne fonctionne pas, j’ai donc dû formater le disque dur et restaurer les données.

 

 

 

Philippe Ternision

Philippe Ternision

Administrateur réseau dans un grand groupe, je partage mes connaissances sur Hfrance pour aider mes confrères et mes consoeurs.