Réseaux

C’est quoi le protocole BGP (Border GateWay Protocol) ?

Par hfrance , le 5 mai 2022 , mis à jour le 5 mai 2022 - 5 minutes de lecture
5/5 - (1 vote)

Saviez vous que le protocole BGP permet de faire fonctionner le fameux Internet ? Dans cet article on vous en dit plus sur le protocole BGP, indispensable pour gérer les réseaux étendus.

Le protocole BGP  d’une route (ou d’un chemin) est défini par un ensemble de couples de segments (ou de paires de segments), appelés des routes, qui sont utilisés pour acheminer les trames de la source au destinataire final.
La notion de route a été introduite dans les réseaux de télécommunications par Claude Shannon en 1948 pour définir les différents modes d’acheminement d’une communication.

 

Présentation du BGP

Dans un réseau de transport, la topologie physique du réseau définit les différents types de routes que les routeurs peuvent utiliser pour acheminer des trames entre deux points du réseau. Les routes sont généralement définies par un ensemble de segments qui forment une suite ordonnée. Dans le cas d’un réseau sans boucle, les routeurs n’utilisent pas nécessairement des chemins directs pour aller d’une source à une destination. Ils peuvent utiliser des routes multiples qui leur permettent de passer par différentes destinations, en changeant éventuellement de route à chaque passage.

Il s’agit d’un routage dynamique, chaque routeur annonce ses routes aux autres. BGP peut également avoir un filtrage très fin des routes. Annoncé et recevoir que certaines routes. Il est possible d’appliquer des paramètres pour privilégier un accès plutôt qu’un autre.

Pour fonctionner il est indispensable d’utilise un AS (Autonomous System). Il existe deux types d’AS :

    • AS privé (dont la valeur varie entre  64512 à 65535)
    • AS publique

 

BGP  est un protocole permettant de gérer les routes dans un réseau. Il définit l’ensemble minimal des routes à utiliser par un ensemble de routeurs afin d’acheminer des trames entre deux destinations.
BGP est utilisé pour acheminer des données à travers Internet ou d’autres réseaux IP. Il permet également de définir les routes à utiliser pour la diffusion de messages.
BGP est un protocole de type « orienté message » qui définit l’ensemble des routes à utiliser par les routeurs pour acheminer une trame.
Les routeurs utilisent un certain nombre d’outils pour calculer les routes à emprunter. Ils utilisent notamment des informations concernant l’état de la liaison (connexion, déconnexion) et des données relatives à la topologie du réseau (connectivité, topologie).

example bpgp
un schéma réseau de BGP.

Les notions techniques de BGP

La configuration de BGP est relativement simple  d’utilisation, il suffit d’ajouter un serveur BGP dans le réseau. Le serveur BGP est en charge de gérer la table de routage et d’envoyer les messages de découverte.

Une session BGP est constituée de deux étapes, la première étape consiste à définir l’identité du nœud qui va recevoir le message. La deuxième étape consiste à définir les paramètres du message.

On parle de IBGP lorsque deux routeurs “internes” sont interconnecté via BGP. Les deux routeurs partages leurs routes au sein d’un AS PRIVE.

L’EIBGP, ou Ethernet Inter-Band Gateway Protocol (protocole de passerelle Internet à bande étroite) est un protocole de niveau 2, qui a pour rôle de permettre le transfert des données entre les réseaux Ethernet.
Le protocole EBGP permet d’utiliser une bande passante plus importante et donc de transférer un volume plus important de données.
La couche liaison de données (couche 2 du modèle OSI) permet d’échanger des informations entre deux entités, en particulier pour le transfert des données entre deux entités distantes.

L’EBGP consiste à interconnecté via BGP deux routeurs avec des AS PUBLIQUE , par exemple les routeurs Orange avec ceux de Netflix, on appelle ça le peering.

 

Le concept de neighbord est très important en théorie de la commutation de paquets. En effet, il permet d’identifier les nœuds (ou routeurs) qui sont capables de transmettre des paquets, et donc d’identifier les nœuds (ou routeurs) qui peuvent être sollicités pour une telle tâche.
La notion de neighbord est définie dans le RFC 8251, qui définit les protocoles d’interface de réseau.
Les neighbor sont des routeurs qui peuvent transmettre des paquets à des nœuds qui ne font pas partie de leur zone d’action, mais qui sont capables de les retransmettre à un autre nœud.
La notion de neighbor est très importante en théorie des réseaux.

L’intérêt d’un switch niveau 3

Les Switchs de niveau 3 haut de gamme sont capable de faire du BGP. Ces switchs disposent de puces spécifiques (ASICS) le routage est donc beaucoup plus performant et plus rapide qu’un routeur.

 

OSPF un autre protocole de routage

La technique OSPF est aussi utilisée pour le routage dans le cas où il n’y a pas de routeur disponible.
Le principe d’une telle méthode est de définir un neighbor comme étant un nœud du réseau qui a une zone d’action plus importante que celle d’un routeur classique. Ce dernier est alors chargé de transmettre les paquets à ce neighbor.
OSPF utile une notion d’Area (aire)  d’influence.

hfrance

Administrateur réseau dans un grand groupe, je partage mes connaissances sur Hfrance pour aider mes confrères et mes consoeurs.