Dans un premier temps, l'institut Gartner estimait que ce taux serait atteint dès 2012. Il a toutefois revu ses prévisions en fonction de trois facteurs : «Premièrement, les entreprises font preuve d'une certaine inertie et sont réticentes à changer de système à l'heure actuelle. Deuxièmement, les responsables IT seniors ont tendance à se concentrer sur des initiatives stratégiques leur permettant de participer à la croissance ou à l'évolution de leur entreprise; or migrer vers un service cloud ou SaaS pour l'email est généralement considéré comme une mesure d'économie plutôt que comme une initiative stratégique. Troisièmement, lorsqu'on y regarde de plus près, les offres des fournisseurs sont parfois moins alléchantes qu'au premier abord, explique Tom Austin, vice-président chez Gartner.

Selon Gartner, les services d'emails basés sur le cloud ou sur le modèle SaaS deviendront le modèle dominant. Toutefois, la grande majorité des entreprises ne commenceront pas leur migration avant 2014. Le marché devrait prendre son essor cette année-là, pour se stabiliser autour de 2020 avec une part de marché d'environ 55%. L'essor de Gmail en tant que messagerie d'entreprise en mode cloud Dans une autre analyse récemment publiée, Gartner estimait également que pour les entreprises, le service Cloud Google Gmail représentait désormais une alternative viable à Microsoft Exchange Online et à d'autres services emails cloud. Selon l'analyste Matthew Cain, «Alors que Gmail ne représente qu'environ 1% sur le secteur de la messagerie électronique d'entreprise, sa part de marché s'élève à environ 50% sur le marché de la messagerie professionnelle en mode cloudÂ.

ICTJournal.ch