Y a-t-il un rapport entre le créateur du site de ventes de marchandises illicites Silk Road et le ou les fondateurs de la monnaie virtuelle Bitcoin. Deux informaticiens israéliens suggèrent qu'il existe un partenariat ou un investissement de quelqu'un qui était impliqué très tôt dans le réseau Bitcoin. Ils admettent néanmoins que « cela n'est que pure spéculation Â.

Un transfert de 1000 bitcoins a été trouvé lors d'une analyse des mouvements financiers de Silk Road. Ce transfert a été réalisé sur un compte ouvert une semaine après la création du réseau en 2009. L'identité du détenteur de ce compte serait Satoshi Nakamoto, nom donné à la personne ou au groupe qui ont créé Bitcoin. Ce compte était lié à trois initiales « DPR Â, diminutif pour Dread Pirate Roberts créateur de Silk Road. Récemment le FBI a arrêté Ross William Ulbricht, âgée de 29 ans et soupçonné d'être le propriétaire et l'exploitant du site web. « Ce raccourci que nous avons trouvé suggère (mais ne prouve pas) l'existence d'un lien surprenant entre deux personnages mystérieux de la communauté Bitcoin, Satoshi Nakamoto et DPR Â, écrivent les universitaires.

Un mystère sur l'identité du créateur de Bitcoin


La véritable identité de Nakamoto n'a jamais été découverte malgré les tentatives pour découvrir qui avait les compétences en mathématiques et en chiffrement pour créer un tel système. On sait par contre que Nakamoto a cessé d'écrire sur le forum de Bitcoin en 2010. On le soupçonne aussi d'être à la tête d'une organisation des 20 000 premiers groupes créés sur Bitcoin, nommés Blocks et qui ont pu accumuler jusqu'à 1 million de bitcoins. Au prix actuel de la monnaie virtuelle, cela peut représenter une valorisation de 1 milliard de dollars.

Dans leur analyse, les chercheurs se sont concentrés sur les mouvements des commissions de bitcoin sur Silk Road. Avant l'arrestation de Ross William Ulbricht, le site avait recueilli jusqu'à 633 000 bitcoins de commissions, soit 1,5 à 10% de la valeur d'un produit vendu sur Silk Road. Le FBI a saisi 144 336 bitcoins sur le PC portable d'Ulbricht, soit une valeur de 28 millions de dollars. Mais cela ne représente que 20% du total des commissions. Les enquêteurs du FBI pensent que DPR disposait d'autres ordinateurs qu'ils n'ont pas trouvés.