1 500 à 2 000 emplois supprimés chez Bouygues Telecom ?

Le au rachat de SFR, qui s’était engagé auprès des dirigeants politiques français à ne pas supprimer d’emplois en cas de victoire, est-il en passe de réaliser ce scénario dans le cadre d’un plan d’économies ?

1 500 à 2 000 emplois supprimés chez Bouygues Telecom ?
Selon les syndicats, cités par Le Figaro, la piste d’importantes suppressions d’emplois chez Bouygues Telecom est très sérieuse. Ces derniers craignent ainsi entre 1 500 et 2 000 suppressions de postes, soit jusqu’à 23% des effectifs de l’opérateur français.

publicité

Et le groupe de Martin Bouygues entendrait établir un lien direct entre son échec à convaincre Vivendi de lui céder SFR et cette destruction d’emplois dans le secteur des télécoms. « Pour le moment, le calendrier est plus politique qu'économique. Rien ne devrait être annoncé avant les élections européennes, le 25 mai assure à nos confrères un délégué syndical FO.

Lobbying et manoeuvres ne rebutent pas Martin Bouygues. Pour s'emparer de SFR, le dirigeant s'était montré très actif. Henri Lachmann, chargé au sein de Vivendi de piloter la vente, dénonçait ainsi "les pressions spectaculaires et choquantes".