1,5 million d'emplois IT détruits d'ici 2017

Le numérique, le futur de l'économie et le ? Pas forcément en Amérique du Nord et en Europe si on se base sur un rapport de Hacket Group. Ce dernier estime en effet qu’1,5 million d’emplois dans l'IT seront détruits d’ici 2017.

Ces destructions d’emplois sont expliquées par l’impact combiné de l’offshore, de l’amélioration de la productivité générée par la technologie et par la faible croissance économique. Sur une période de 15 ans, de 2002 à 2017, le cabinet évalue à 1,2 million les suppressions d’emplois dues aux gains de productivité et à 950.000 celles liées à .

publicité

Maintenance applicative, développement et infrastructure les plus affectés

1,5 million d'emplois IT détruits d'ici 2017
En tout, les destructions d’emplois dans les économies matures, et en particulier l’Europe et l’Amérique du Nord, s’élèveraient en 2017 à un peu plus de 2 millions. Mais le solde serait lui de 1,5 million environ.

Car le numérique et le progrès technologique créeront aussi des emplois IT : 620.000 en tout d’ici 2017 d’après Hacket Group. Au final, le solde sera donc très largement négatif, même si le rythme des destructions devrait ralentir durant les deux prochaines années avec une perte nette de 63.000 emplois par an – mais à condition que la légère croissance économique attendue se réalise.

Selon le directeur de recherche d’Hackett Group, Eric Dorr, interrogé par CIO.com, les domaines de l’IT les plus touchés sont la maintenance applicative (très souvent externalisée, notamment en Inde), le développement et le support d’infrastructure. Et pour lui, une relocalisation de ces emplois est un scénario très improbable.

Les emplois délocalisés définitivement perdus

Que penser alors des 2,5 millions de créations d’emplois en Europe en 2020 que le Cloud est censé générer pour la Commission européenne ? L’Europe qui par ailleurs estime qu’elle aura à elle seule à dans le numérique. Hacket Group ne table lui que sur 620.000 créations, dans le monde. A chacun son arithmétique…

Les en matière d’emploi semblent , afin notamment de favoriser profitable aux fournisseurs Cloud. En outre, si on se réfère à une étude de Microsoft, le Cloud s’annonce surtout comme un formidable facteur de avec des créations d’emplois majoritairement localisées dans les pays de l’offshore (Inde, Chine, Indonésie…).