1,1 To et les données de 198 millions d'électeurs américains exposées

1,1 To et les données de 198 millions d'électeurs américains exposées

À la recherche de bases de données non sécurisées sur Amazon Web Services, UpGuard a découvert 1,1 To de données en libre accès en rapport avec près de 200 millions d'électeurs américains. Une erreur d'un prestataire marketing pour le parti politique de Donald Trump.

Pas d'attaque informatique ou d'exfiltration de données mais une très grosse exposition de données due à une mauvaise configuration. Elle a affecté quelque 198 millions d'électeurs américains et plus de 1,1 To de données exposées.

Leurs informations personnelles - nom, date de naissance, adresse, numéro de téléphone, origine ethnique, orientation politique… - ont été en libre accès sur un compte Amazon S3 d'un courtier en données affilié au Parti républicain.

En l'occurrence, Deep Root Analytics a confirmé la découverte de la société de cyber-résilience UpGuard et n'avait donc manifestement pas mis en place les mesures de sécurité adéquates sur son espace Amazon. Un sous-domaine dra-dw pour Deep Root Analytics Data Warehouse.

L'incident remonterait au 1er juin avec une modification d'accès. Une sécurisation contre un accès public a été apportée le 14 juin. La trouvaille de UpGuard date pour sa part du 12 juin. Entre-temps, Deep Root Analytics estime que le seul accès aux données a été l'œuvre d'un analyste de UpGuard.

Deep Root Analytics minore par ailleurs la portée de l'exposition des données en déclarant qu'elles sont largement disponibles publiquement. Un avis que ne partage pas entièrement UpGuard qui a en outre repéré 170 Go de données de publications sur divers sous-forums de Reddit.